À propos des Auteurs

Les plantes pour le bien-être des hommes

John Little :

John Little, author of the guide green roof

L’histoire d’amour entre les toits végétalisés et John a commencé lors de la construction de sa propre maison dans l’Essex. Le toit de sa maison fut alors conçu avec une structure standard pour toit végétal sur lequel il a simplement vidé la terre extraite lors de la construction des fondations de cette même maison. C’était il y a 17 ans et depuis ce toit est toujours en constante évolution. Il y a quelques années une colonie d’Ophrys abeille y est même apparue, comme sortie de nulle part !

Dès lors il a commencé à concevoir et construire des petits toits verts un peu partout dans le Sud de l’Essex ainsi qu’à Londres, en combinant souvent les toits biodivers avec des abris pour les abeilles solitaires et autres insectes.

Lui et sa famille ouvrent régulièrement leur maison et leur jardin au public afin de partager cette passion, souvent en faveur d’associations locales, y compris le Essex Wild-life Trust

Avec son entreprise, la “Grass Roof Company”, il réalise de l’aménagement paysager et de la construction de toits végétalisés dans l’Essex et à Londres. Mais il est aussi impliqué dans “Green Roof Shelters”, une entreprise qui produit des petits abris urbains avec un toit végétal pour vélos, poubelles, etc et également sur des containeurs de fret.

En 2007 l’entreprise de John a reçu
 la médaille de Vermeil au fameux “RHS Chelsea Flower Show” pour un jardin crée pour les espaces verts d’une copropriété. John a travaillé en étroite collaboration avec les résidents du Domaine Clapton Park à Hackney , et ce fût la première fois qu’un syndic de copropriété participait au concours.

Avec Dusty, John est également co-auteur du livre « Small Green Roofs – Low tech options for Greener Living » paru chez Timberpress en collaboration avec Ed Snograss et Nigel Dunnett.


Dusty Gedge:

Il y a longtemps, Dusty a commencé à s’impliquer dans les toits verts à cause de son amour pour les oiseaux – et tout particulièrement pour le Rouge-queue noir. Il est depuis devenu un militant et un «gourou des toits verts» au Royaume-Uni.

Et, bien qu’il passe maintenant la plupart de son temps comme consultant et conseiller sur les toits verts au Royaume-Uni et dans le monde entier, il est toujours aussi enthousiaste à propos du plus petit des toits qu’on peux végétaliser. «Trop souvent, quand on construit ou conçoit un toit végétal sur un immeuble commercial, il y a malheureusement trop peu d’intérêt pour la végétalisation elle-même. A petite échelle vous pouvez être certain que celui qui veut le construire est vraiment très engagé et impliqué».

Dusty Gedge, co-author of the guide green roof

Apporter de la biodiversité sur les toits est toujours le but ultime de son travail. Bien sûr, et à juste titre, la durabilité et l’adaptation au changement climatique sont également très importants. «Imaginez que tous les hangars, abris de jardin et garages d’un quartier soient végétalisés – pensez au bénéfice que ceci pourrait apporter aux abeilles, insectes et papillons. »

Dusty Gedge est l’actuel président de la Fédération européenne des associations de toitures végétales (EFB) et le fondateur de Livingroofs.org

Dusty Gedge est un concepteur, consultant et conférencier reconnu dans le monde de la végétalisation. Il a travaillé sur des projets d’infrastructures vertes pendant ces 15 dernières années au Royaume-Uni. Certains de ses projets, en particulier à Londres, sont reconnus comme précurseurs dans ce domaine et il travaille comme conseiller sur des projets à travers le monde entier avec son entreprise Green Infrastructure Consultancy [GIC].

Dusty a également été présentateur de télévision dans de nombreuses émissions au Royaume-Uni et il fait ses propres vidéos sur la gestion environnementale, les toitures végétalisées et la nature en général.

De plus c’est aussi un photographe aguerri, passionné et talentueux et il aime partager sur les réseaux sociaux ou on peut le trouver sur Twitter, Facebook (où il gère un certain nombre de pages) et Google+.